Demandeur d’emploi : Comment financer votre formation ?

Vous êtes demandeur d’emploi et dans le cadre de votre nouveau projet professionnel, vous aimeriez compléter vos compétences ou vous réorienter en suivant une formation dans le secteur de la sécurité.

Savez-vous qu’il est possible dans 96% des situations personnelles de faire financer en partie ou totalement cette dernière ?

Pour vous aider à vous y retrouver parmi les différents dispositifs mis en place par le pôle emploi ou par les collectivités locales, nous vous proposons ce mémo.

Il est, au préalable, indispensable avant toute démarche de rencontrer votre conseiller Pôle Emploi afin de faire valider votre formation et, une fois celle-ci validée, d’étudier comment celle-ci sera financée et qu’elle sera votre rémunération pendant toute sa durée.

• Le financement de votre formation
Le Pôle Emploi peut prendre en charge tout ou partie du coût de votre formation y compris les frais de transport et de restauration, mais il ne faut pas oublier les autres organismes susceptibles d’apporter aussi leur concours comme :
o Votre ville,
o Votre département,
o Votre région,
o Votre caisse de retraite,
o La CAF (Caisse d’Allocations Familiales),
o L’AGEFIPH (Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des handicapés).
Vous pouvez aussi utiliser tout ou partie de votre compte personnel de formation. Pour connaître vos droits, vous pouvez vous connecter sur ce site www.moncompteformation.gouv.fr.

Toutes ces aides peuvent se cumuler.

 Votre rémunération durant la formation
Il faut distinguer deux situations, soit vous êtes indemnisés au titre de l’Aide au Retour à l’Emploi (ARE), soit vous ne bénéficiez d’aucune indemnisation.
Dans le premier cas, si votre formation est validée par le Pôle Emploi, vous recevrez l’AREF (Allocation d’aide au Retour à l’Emploi Formation) qui ne peut-être inférieure à l’ARE. Dans le second cas, vous pouvez être éligible au RFPE s’il s’agit d’une formation conventionnée par Pôle Emploi et d’autres possibilités sont possibles par les collectivités territoriales, la CAF, etc.